Connect with us

Santé

PharmaSuisse et la WFH lancent leur propre certificat Covid-19

Published

on

La Fédération suisse des médecins (FMH) et PharmaSuisse souhaitent lancer leur propre certificat Covid-19. Cependant, la Confédération a déjà retenu deux autres solutions dont le choix est prévu pour la mi-mai.

Le temps joue un rôle important et Martine Ruggli-Ducrot, présidente de PharmaSuisse, citée par NZZ am Sonntag et interrogée à 12h30, estime que le sommet des pharmaciens et la FMH pourraient proposer une solution fin mai, soit un mois de plus. Berne: “attendre la Confédération risque de coûter très cher à tout le monde”.

Depuis juin, les personnes vaccinées, traitées ou testées négatives pour Covid 19 pourraient être privilégiées, a récemment annoncé le Conseil fédéral. Mais la FMH et PharmaSuisse craignent des retards avec ce projet de l’administration fédérale.

Bien positionné pour créer ce certificat – ce sont les médecins et les pharmaciens qui injectent les vaccins, font les tests, documentent les résultats – on se demande pourquoi la WFH et PharmaSuisse n’étaient pas immédiatement à la pointe de la marque. “Nous avons fait une offre à la Confédération, qu’elle n’a pas acceptée”, a déclaré Martine Ruggli-Ducrot.

“Obtenir une accréditation”

"Obtenir une accréditation"

Martine Ruggli-Ducrot est convaincue que le certificat PharmaSuisse et FMH sera approuvé au niveau international: “L’Union européenne et l’OMS définissent les critères de ces passeports vaccinaux. Tout n’est pas encore arrêté. Mais ce que nous savons déjà, nous pouvons le remplir. Sur le même sujet : Un an de Covid-19 - Une minute de silence pour les victimes suisses le 5 mars. Donc nous devrions pouvoir obtenir l’accréditation nécessaire. L’important est que le certificat ne puisse être falsifié, signé par un professionnel de la santé et que nous puissions le vérifier. “

Avec leur certificat, les données seront stockées localement. Le certificat ne sera stocké que sur les téléphones portables des clients ou imprimé sur papier.

Contacté dimanche, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) note que “les efforts de chaque partie pour trouver une solution doivent être salués”. La Confédération reste en contact avec ces deux partenaires importants du système de santé. Leur compétence, ainsi que celle des autres acteurs, continueront d’être intégrées et prises en compte dans les procédures fédérales en cours ».

Solution de la Confédération

Solution de la Confédération

Pour rappel, la Confédération a retenu deux approches techniques, qu’elle étudie: une solution de l’Office fédéral de l’informatique (OFIT) et une proposition des sociétés lausannoises SICPA et ELCA, a annoncé l’Office fédéral le 22 avril. Santé publique (OFSP) dans un communiqué de presse.

La solution SICPA / ELCA a «l’avantage de fournir des composants déjà opérationnels, ainsi que l’expertise technique nécessaire pour des développements ultérieurs», lit-on dans le communiqué. Une cinquantaine de candidats ont soumis une solution technique pour le certificat Covid-19 à l’OFSP.

& gt; & gt; Revoir le sujet de 19h30 sur les entreprises SICPA / ELCA: le certificat de vaccination COVID prend forme. Deux entreprises lausannoises en pole position pour le développement du projet / 19h30 / 2 min. / 22 avril 2021

Opérationnel en juin

La décision finale sera prise à la mi-mai. Le certificat Covid-19, en cours de développement, devrait être opérationnel au cours du mois de juin, a déclaré le conseiller fédéral à la santé Alain Berset le 21 avril.

La sécurité du système ainsi que l’authentification des services qui établiront le certificat sont au centre des préoccupations. Le certificat doit être personnel et inviolable. Au moment de la présentation, son propriétaire doit s’identifier, par exemple au moyen d’une pièce d’identité. Pour assurer la protection des données, l’authenticité et la validité du certificat ne peuvent être vérifiées que sur place, explique l’OFSP.

Le certificat Covid-19 doit être utilisé pour voyager à destination et en provenance d’autres pays, et donc être compatible avec les solutions internationales. Quiconque a été vacciné, guéri et récemment testé négatif doit pouvoir obtenir un certificat.

& gt; & gt; Écoutez les commentaires d’Alain Berset sur le certificat Covid-19 lors de la conférence de presse du 21 avril: Commentaires d’Alain Berset sur le certificat Covid-19 lors de la conférence de presse du 21 avril 2021 / Actualités en vidéo / 1 min. / 21 avril 2021

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *