Connect with us

Sport

Antoine Mermod, Président de l’IMOCA, “Les projets du Vendée Globe 2024 sont déjà lancés”

Published

on

Antoine Mermod, Président de l'IMOCA, "Les projets du Vendée Globe 2024 sont déjà lancés"

Antoine Mermod, Président de l’IMOCA, “Les projets du Vendée Globe 2024 sont déjà lancés”

Antoine Mermod, Président de l'IMOCA, "Les projets du Vendée Globe 2024 sont déjà lancés"

& # xD;

par Vendée Globe le 12 avril 03:23 AEST & # xD;

& # xD;

Le président de la Classe IMOCA était un passionné de la neuvième édition du Vendée Globe. Et donc maintenant, la perspective de projets 2024 émerge rapidement, tout comme de nouvelles idées et solutions qui permettront d’avoir une course plus rapide et meilleure.

& # xD;

Quel a été pour vous l’aspect le plus marquant de cette neuvième édition? & # XD;

& # xD;

Antoine Mermod: “Je suis avant tout passionné de voile et j’aime l’histoire et l’héritage de cette course, qui en fait était un peu folle, et qui a été partagée par tous les marins qui, chacun à leur manière, nous ont inspirés et engagés. . & # xD;

& # xD;

La façon dont il s’est déroulé vous a-t-elle surpris? & # xD;

& # xD;

A. M: Eh bien, oui et non. D’une manière ou d’une autre, un tour du monde à la voile en solitaire est toujours une aventure extraordinaire. Il n’y a pas d’histoire normale. Mais cette fois en particulier cela m’a surpris, même si l’on considère que chaque Vendée Globe est différent. & # XD;

& # xD;

Beaucoup d’entre nous s’attendaient généralement à voir le temps de référence – le record de 74 jours d’Armel Le Cléac’h de 2016 – s’effondrer, mais le vainqueur est rentré à la maison en 80 jours. Cela vous a-t-il surpris? & # xD;

& # xD;

A. M.: Oui, cela a fait un peu mais je pense que cela a été le cas pour beaucoup de gens parce que depuis 2008, nous avons vu que nous avons amélioré la note d’un jour dans chaque année qui passe. Et bien sûr, sur le papier, il était tout à fait concevable que ce Vendée Globe puisse être remporté en 70 jours. Mais la mer et les conditions météorologiques ont plutôt joué contre ce scénario. & # XD;

A lire aussi   Lyon-Duchère – Red Star, le groupe audonien

& # xD;

Parmi les meilleures nouvelles du point de vue de la classe IMOCA, il faut noter que 25 des 33 engagés ont terminé le Vendée Globe, et que deux femmes marines ont continué jusqu’à la ligne d’arrivée malgré avoir dû abandonner. & # xD;

& # xD;

A. M: C’est une grande fierté. Un Vendée Globe est une telle aventure que la mener à bien est une réussite en soi. Se déplacer est toujours une ambition, et arriver à la ligne d’arrivée est important pour les partenaires, les équipes et toutes les personnes qui investissent dans nos skippers. Il est important que les choses se passent bien pour un avenir sain des programmes, de la course et de la classe. De futurs projets ont déjà été lancés et ils sont catalysés par la preuve d’une flotte fiable, pilotée par des skippers bien organisés et préparés à la hauteur des défis. À cet égard, les équipes, l’organisation du Vendée Globe, la FFVoile et le comité des règlements en particulier et nous avons tous travaillé dur pendant quatre ans pour mettre la barre haute. & # XD;

& # xD;

Le Vendée Globe 2024 s’annonce donc déjà prometteur, pensez-vous? & # xD;

& # xD;

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *