Connect with us

Sport

Lutte pour le titre, course pour l’Europe: la folle journée de samedi en Ligue 1

Published

on

Lutte pour le titre, course pour l'Europe: la folle journée de samedi en Ligue 1

Avec le top cinq du classement sur les pelouses ce samedi, dont quatre se font face directement, la Ligue 1 s’apprête à vivre une journée passionnante tant pour le titre de champion de France que pour la course pour l’Europe.

AS Monaco-FC Metz à 13h, Paris Saint-Germain-LOSC à 17h, Racing Club de Lens-Olympique Lyonnais à 21h, le programme de Ligue 1 de ce samedi s’annonce passionnant. Rarement à souligner, les cinq premiers du classement seront sur les pelouses le même jour pour cette 31e journée de championnat. A cette occasion, le département des sports du Figaro présente les enjeux de ces trois matches qui pourraient s’avérer décisifs tant pour la lutte pour le titre de champion de France que pour la course à l’Europe.

»VOIR AUSSI – Le classement de la Ligue 1

AS Monaco-FC Metz (1 p.m., Canal +)

AS Monaco-FC Metz (1 p.m., Canal +)

«Ce sera intéressant en effet, car les quatre premières équipes joueront samedi. Ce sera une journée très importante, mais il reste encore huit jours, donc beaucoup de points à récupérer. »Niko Kovac sait que ce samedi pourrait être décisif pour l’AS Monaco. En position de «chasseur», le club de la Principauté (4e) a la possibilité de faire pression sur ses «proies». En cas de victoire contre le FC Metz, les Monégasques prendraient provisoirement la 3e place face à l’Olympique Lyonnais et seraient sûrs de gagner des points de l’un des deux premiers, voire des deux s’ils ne parviennent pas à se décider. Une belle opportunité qu’ils voudront saisir. L’ASM favorise les prédictions. Meilleure équipe de Ligue 1 pour 2021, ils ont retrouvé une assise défensive qui leur manquait tant dans la première partie de l’exercice. Après une courte période d’hésitation, elle a même réussi à allier cette solidité à des inclinations offensives et à l’efficacité, comme en témoigne sa large victoire (0-4) sur la pelouse de Saint-Etienne avant la trêve internationale. Mais attention, les Grenats (9e) ne sont pas faciles à jouer. Il n’y a pas longtemps, ils se battaient encore pour la 5e place. Même si leurs espoirs de s’accrocher à l’Europe restent minces, ils peuvent encore y croire. Monaco devra se méfier. L’entraîneur croate en est conscient: “Metz est une très bonne équipe, l’une des meilleures du championnat sur la contre-attaque, ce sera un gros combat”, a-t-il déclaré en conférence de presse. Pour voir comment le technicien de 49 ans va s’adapter, lui qui devra se passer de Ruben Aguilar (Covid-19), Aurélien Tchouaméni (suspendu) et éventuellement Sofiane Diop (touché à la main), trois joueurs importants de son effectif .

A lire aussi   Le FA Raincy prépare sa prochaine saison

“LIRE AUSSI – Monaco, une métamorphose défensive

“LIRE AUSSI -” Au bout d’un moment ça se lasse “: Mbappé ne vit pas avec les critiques et pense à son avenir

Paris Saint-Germain-LOSC (5 p.m., Canal +)

C’est le choc de samedi et de la 31e journée de Ligue 1. Le premier accueille son dauphin, qui a exactement le même nombre de points mais a une différence de buts moindre. C’est le match à ne pas perdre pour les deux équipes qui espèrent être couronnées. Le vainqueur, s’il y en a un, gagnera un avantage considérable dans ce sprint final, tandis que le perdant pourra voir ses poursuivants revenir dans son rétroviseur ou jusqu’à lui. La réunion doit être ouverte, en ce sens qu’aucune des deux équipes ne semble insoluble. Le Paris Saint-Germain reste irrégulier, capable de s’incliner à domicile face au FC Nantes (1-2), avant de battre l’Olympique Lyonnais (2-4) à l’extérieur la semaine suivante. Sans Marco Verratti, son maître jouant un coup à la cuisse gauche, si précieux pour sortir du pressing adverse, les hommes de Mauricio Pochettino pourraient rencontrer des difficultés dans le match. Mais le club de la capitale devrait tout de même pouvoir compter sur Neymar, déjà de retour avant la trêve internationale, pour apporter de la créativité. Une question demeure: quelle sera l’attitude des Parisiens à quelques jours d’un match décisif en Ligue des champions face au Bayern Munich? Une chose est sûre, les Lillois auront les dents. Les joueurs de Christophe Galtier restent sur une mauvaise performance: une défaite 1-2 contre Nîmes. Pour se relancer, le LOSC pourra s’appuyer sur le retour de Burak Yilmaz, dont les mouvements, la présence dans la surface et l’efficacité devant le but devraient perturber la défense parisienne. Surtout, les Mastiffs se vengeront après leur élimination en Coupe de France face au PSG; un lourd revers 3-0 qui ne reflétait pas exactement le visage de la rencontre. Un superbe match en perspective!

A lire aussi   Jean-Charles Blaudet est de retour en N3 Ile-de-France !

Victoire 3-0 du Paris Saint-Germain sur le LOSC en Coupe de France

Racing-Club de Lens-Olympique Lyonnais (9 p.m., Canal +)

Dernière affiche du jour, mais pas des moindres: le Racing-Club de Lens accueille l’Olympique Lyonnais. Les deux équipes ont des problèmes différents. Les Sang et Or, 5e, ont besoin de points pour espérer conserver leur place au classement, synonyme de Coupe d’Europe la saison prochaine. Ils sont dans le viseur de l’Olympique de Marseille de Jorge Sampaoli, du Stade Rennais de Bruno Génésio et de Montpellier de Michel Der Zakarian, trois meilleures équipes sur papier. Mais avec leur identité de joueur, leur envie d’aller de l’avant, les Lensois – “une équipe ludique et agressive” selon les mots du technicien lyonnais – créent la surprise depuis le début de la saison. Ils pourraient poser de sérieux problèmes au club du Rhône grâce à leur départ offensif. Seulement, l’OL a aussi des arguments en avant et pas n’importe lequel. Si Houssem Aouar, qui se remet d’une blessure, sera absent, Rudi Garcia a de bonnes armes avec notamment Memphis Depay, Karl Toko-Ekambi ou Tino Kadewere pour vaincre la RCL, méconnue cette saison pour sa capacité à contenir les offensives adverses. En tout cas, le sélectionneur lyonnais sait que son équipe n’aura pas le droit de se tromper: “On sait que Paris et Lille se rencontrent donc il est essentiel de gagner à Lens”, a-t-il confié en conférence de presse.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *